Le comité invite ......

  • ABDOU Michel (Peintre)

    Le peintre Michel ABDOU est un excellent figuratif plein d’enthousiasme et de talent qui ne se complaît pas obligatoirement à prôner un néo-impressionnisme, mais transmet, grâce aux motifs qui l’intéressent, qui l’enthousiasment, une réalité originale, à la fois bien plantée et poétique, où son style personnel tout en sobriété, définit efficacement lumière et vitalité sur le naturel qui l’entoure, les sites, les événements. Sous le pinceau de Michel ABDOU s’affirment ainsi une sûreté généreuse et un brio qu’amène une touche vive et descriptive.
    André Ruellan, critique d’art.

  • BAILLEHACHE Nicole ( Sculpteure/Céramiste)

    "Nicolle Baillehache travaille le modelage, la céramique, le raku depuis une trentaine d’année, installée sur Rouen. Elle participe régulièrement à des expositions collectives, en Seine Maritime, autour du 8 mars, du festival Art et Déchirure, visites d'atelier ...ses thèmes de travail s'inspirent de ses voyages géographiques et intérieurs...elle y puise des écritures, des photos, empruntes, des traces, des personnages...Un univers, qui au fil du temps, se dévoile, s'affirme..."

  • BOHERS Pierre (Peintre)

    La peinture de Pierre BOHERS est comme un voyage, avec des haltes. Il affectionne particulièrement les lieux familiers qui dégagent un sentiment de sérénité, un vrai bonheur que la nature tente de perpétuer.
    Avec le mystère de la mémoire, il réalise un parfait équilibre entre le réel et ce qui reste après le regard. L’artiste restitue une belle harmonie des accords, jouant de la composition, de la couleur, créant un dialogue avec le motif en toute liberté.

  • CAUDRON Francis (Peintre)

    Il travaille comme il peint...Le résultat est l'expression de ses idées, de ses intentions (et ou) de son humeur. " ECRIRE LA PEINTURE ou PEINDRE l'ECRITURE «. Il faut rêver, de l'amour stable, se réveiller des mauvaises habitudes. RESISTER à l'ACCELERATION du TEMPS, aux clichés de la MODE, de ces courants qui se démodent actuellement en permanence, pour une CONSOMMATION effrénée. Acheter, acheter du bonheur, du jolie...? Bref il travaille comme il peint !

  • CONTI Anne Marie (Sculpteure)

    (Prix du Jury 2017)

    « La légèreté, l'optimisme, la joie, la beauté, la gaieté, la tendresse, le sourire, le rire, la chaleur, la rondeur, le bonheur, c'est ce qu'essaye de créer Ahaye pour que le monde soit de plus en plus léger….. . »

  • DEVOS Delphine (Peintre-Sculpteure)

    Delphine Devos explore la peinture comme un jeu: en 3 dimensions. Le personnage féminin est récurrent et comme systématiquement mis en scène.
    Chaque toile est un théâtre d'émotions, sombre, burlesque ou fantasmagorique où la femme et ses multiples images s'expriment.
    Le travail de Delphine Devos est touchant par son authenticité. Il est comme le prolongement de sa personnalité. Une femme gaie, rêveuse et pourtant bien en prise avec le monde et ses contradictions.

  • EREKOSE Franck Hucher (Erékosé) (Peintre)

    Surfer sur un mouvement de pure énergie, capter en une fraction, l'émotion fugace de son corps. Diffuser les ramifications de son vrai moi, sans contraintes, Il se libère...
    Découvrir peu à peu qui il est, des œuvres, des étapes sans frontières. Une dualité s'affronte: ses décharges colorées et un environnement vide relié à sa mémoire.
    Oser être lui même, du cocon à un foudroiement frénétique.

  • GOBBE Serge (Peintre)

    "Grâce à son réalisme délirant et émouvant Serge redonne à tous les cabossés de la vie une expression et une dignité provocante et percutante "

  • GIBAULT Michel (Sculpteur)

    Face à son travail, le visiteur peut laisser vagabonder son esprit, laisser libre cours à son imagination. Aujourd'hui le propos artistique n'est plus obligatoirement la représentation de la réalité. Au travers de ses réalisations, il cherche à générer des idées, des formes ou des concepts, définis à l'avance ou nés du hasard de ses découvertes.
    C'est ainsi qu’il travaille, qu’il construit, en assemblant souvent de façon répétitive différentes pièces. Pour arriver petit à petit au volume et à l'aspect recherché, et atteindre ainsi l'équilibre final.

  • GIRARD Marie-Antoinette

    Marie-Antoinette Girard est une artiste adepte des croquis très rapides de modèles vivants, qu’elle assemble, pour construire son œuvre en y ajoutant une superposition de matière, d’aquarelle et de pastel gras, et ainsi créer son univers ….
    Le geste libéré trouve une évidence en jouant sur l’incertitude des formes, la force du graphisme, la diffusion ou la répulsion des couleurs. C’est un va et vient incessant entre l’interprétation de la réalité et la fiction….

  • HERANVAL Pascal (Peintre)

    C’est durant 14 années passées à Salvador de Bahia que l'artiste découvre la peinture naïve et l’imagerie populaire du Nordeste brésilien ; il suit les cours de gravure du Musée d’Art Moderne de Bahia de 1999 à 2001. Parallèlement, il commence à peindre et à développer son langage graphique ; ses premières expositions datent de cette période.
    Ses principaux sujets surgissent de quelques questionnements :
    - Comment situer l’homme face à la nature ?
    - L’homme n’est-il qu’un singe rendu fou par la pensée ou bien le nec plus ultra de la Création ?
    - L’histoire n’est-elle qu’une création collective et l’identité une auto-fiction ?
    - La technologie est-elle la panacée universelle hissant les hommes au statut de dieux vivants ou bien le poison prométhéen précipitant une humanité ivre de puissance vers sa destruction ?

  • HERNANDEZ Denis (Peintre)

    Au gré de Salons et d'expositions, Denis HERNANDEZ s'est construit patiemment une enviable réputation de virtuose du pastel sec, avec lequel il prône la lumière si particulière de la Normandie dont il déclenche le mystère des couleurs subtiles en un rythme qui lui est bien personnel et où s'inscrit la grande légende de l'Impression, amenée à fleur de papier avec une grande sensibilité poétique qui résiste à la hardiesse organisée du trait révélateur de la composition toujours harmonieuse.
    Mais cette virtuosité ne pouvait satisfaire totalement cet artiste, et sa créativité ne demandait qu'à s'épanouir aussi en peinture, à l'acrylique plus précisément. Et sa réussite y est remarquable car sa définition et la structure des motifs sont plus affirmées, et les premiers plans de ses excellents paysages y gagnent en force dans la perspective. Ainsi dans l'ensemble des œuvres, la manière et le brio de Denis HERNANDEZ en ressortent intacts et tout aussi généreux en élégance suggestive, grâce à ce naturel chromatique et cette séduction qu'il mène désormais avec brio avec l'acrylique et le pastel.

  • IZIAK (Sculpteur)

    Des personnages empreints d’amour et de fraternité …
    C’est l’humain qui fascine Iziak. Et sa dernière série, intitulée Les Echoués, en est la brillante et douloureuse illustration. Sa sensibilité à fleur de peau lui fait ressentir au centuple la souffrance, la solitude, la misère de ses contemporains les moins favorisés. Croyez-vous pour autant que son art soit sombre, marqué au fer rouge du désespoir? Que nenni. Il se dégage au contraire de son travail la sensation que la vie peut à chaque instant offrir le meilleur. Sa palette est colorée, ses personnages sont toujours empreints d’amour et de fraternité.
    Peinture ou sculpture, l’œuvre est un manifeste en faveur d’une humanité ressuscitée.

  • LANGEVIN Dominique (Peintre)

    Né en 1949, tout jeune, il était attiré par la Science et les Arts Plastiques. Plus tard, il est devenu chercheur scientifique et la peinture est devenue son principal hobby. Peintre autodidacte, assidu bien sûr aux cours de dessin au collège et au lycée, il a trouvé son inspiration notamment dans la littérature fantastique, chez les Surréalistes, et aussi dans l’univers surprenant de Jérôme Bosch. Ses tableaux décrivent le plus souvent un monde où se mêlent le réel, l’imaginaire, le rêve, le tout saupoudré si possible de quelques miettes d’humour.

  • LEBOUTEILLER Jérémy (Peintre-Sculpteur)

    L'Art devrait être un langage qui accomplit quelque chose, parfois il doit être provocateur pour amener le spectateur à se poser des questions.
    L'Art est très simple en réalité, vous ressentez quelque-chose et vous l'exprimez, c'est tout...
    J'essaie de formuler des thèmes qui m'entourent et qui me touchent, très souvent rien n'est planifié, quand je commence une œuvre je ne sais jamais comment elle va se terminer !!! et çà c'est vraiment très agréable ! Tout dépend du moment présent et du rêve que j'ai fait la nuit d'avant...

  • LENOIR André (Aquarelliste)

    Avec l’aptitude à rendre vivante l'âme de ses modèles, c'est l'esprit de la terre orientale, africaine ou asiatique qui est magnifié, transcendé et sublimé dans ses portraits exotiques. Le peintre nous invite à le suivre dans ses chemins secrets, souvent issus de ses voyages à travers le monde. De la réalité, il nous restitue, une interprétation intuitive, ressentie et sensorielle.

  • LEROUX Jean Louis (Peintre)

    (Prix du Jury 2017)

    Son Credo : Aller à l’essentiel, épurer, synthétiser, toujours réinventer l’espace par la composition, le dessin, la lumière, et la couleur pour une écriture personnelle à tendance abstraite ou le graphisme n’est jamais absent.
    Sociétaire de la fondation TAYLOR

  • OXO Yutz (Peintre)

    La peinture d’Oxo est un voyage au pays de la mémoire, des émotions et de l’histoire. Elle est un livre ouvert sur l’humanité ou l’histoire personnelle, l’histoire de l’art et les archétypes se rencontrent pour témoigner du « Nous ». Chaque toile est un morceau de vie, drap de lumière diffuse, petite clarté sans cesse présente dans un univers sombre et profond mais aussi profondément ouvert et lumineux....

  • PICAUD Fabienne (Verrier)

    L'histoire d'une vie particulière
    Qui a pour destinée le verre
    Décision des années 1975-76
    Témoin de l'aventure des ateliers individuels

    Le verre
    Une souplesse:
    Vocabulaire d'une poésie
    Composition d'un vivre ensemble

    Le verre soufflé, coulé, assemblé
    Est le vecteur charmant
    De mes petites histoires
    Des mondes de dynamique et de lumière.

  • PONTY Serge (Peintre)

    Serge PONTY a travaillé dans le domaine de la santé mentale et cette expérience a sans doute influencé sa démarche picturale. Il a pu approcher, au quotidien, la fragilité humaine ainsi que certains aspects chaotiques de la maladie mentale et ainsi sa propre fragilité. Autodidacte, il peint depuis une quinzaine d'années mais il doit beaucoup à Gérard REMIGEREAU qui l'a accompagné durant quelques années. Serge PONTY est ouvert à beaucoup de styles de peintures mais reste attiré par l’Expressionnisme.
    Le travail autour du trait et sa gestuelle est pour lui un élément important que l'on retrouve dans un grand nombre de ses peintures et qui l’amène régulièrement à travailler sur de grands formats. Le jeu entre équilibre et déséquilibre est actuellement, pour lui un axe de recherche autant sur le plan humain qu'architectural. Sachant que l'architecture est souvent utilisée dans son travail comme un reflet de l’humain et de ses fragilités.
    Il donne la priorité au travail dans son atelier mais participe à certains salons et manifestations en région normande.

  • VIGNAL Dany (Peintre)

    Lorsque je me dessine et peux enfin me voir,
    A me voir, au contraire, je blesse mon esprit.
    Déjà ma vie n’était qu’un rêve dans un rêve,
    A présent c’est un corps au-delà de mon corps.
    L’eau est comme les fleurs figées dans l’illusion ;
    L’encre de sa couleur teinte une poussière vide.
    Nous sommes à jamais hommes inachevés.

    Poème chinois de DANJIAO (IXème siècle)

  • ZHARAYA Eugenia (Peintre)

    Rouennaise depuis 2004, Eugéniya s'intéresse à toutes formes d'art depuis son plus jeune âge et obtient son diplôme de l'École des Beaux Arts à Omsk, sa ville natale où elle est également diplômée de l'Université Pédagogique. Dessinateur, peintre et sculpteur, son esprit créatif s'exprime en permanence. C'est l'Homme dans toute sa complexité, dans toutes ses expressions visibles ou pas, qui reste pour Zharaya le thème principal de ses œuvres. Scènes de vie, temps présent et époques passées, histoires réelles et imaginaires, gestes et regards sont capturés par ses lignes et couleurs. À présent, E. Zharaya expose et vend ses œuvres en France, Belgique, Turquie, Hollande, Allemagne, Lituanie, Russie, Finlande, Espagne.